Exclusif ! Delphine Roux, auteur d’ouvrages Jeunesse & Adultes et membre de l’équipe Id Projet, nous a accordé un petit entretien…

Bonjour, Delphine Roux ! Vous êtes l’auteur de plusieurs histoires parues aux éditions Fleurus, de deux albums jeunesse et d’un roman adulte… Pouvez-vous nous parler de votre parcours et de ce qui vous a amené à l’écriture ?

Depuis toute petite, j’aime les mots, les histoires. J’ai ainsi suivi cet intérêt en faisant des études de Lettres et de sémiologie. J’écris depuis que j’ai une quinzaine d’années et, comme bon nombre d’ados, j’ai commencé par tenir un journal. Je me suis ensuite beaucoup amusée à imaginer des slogans publicitaires, des paroles de chansons ou de comptines, des nouvelles.

Quand avez-vous su que vous alliez écrire ?

Assez jeune, mais c’est assez confus. Je crois que cela a à voir avec mon histoire, comme souvent d’ailleurs chez ceux qui prennent la plume. Ecrire me permettait de poser un vécu, d’éclairer le quotidien, de me distancer parfois.

Pour « Bonne nuit Tsuki-san » sorti en 2015 et pour « Les petits sentier d’Obaasan » qui vient de paraître aux éditions Philippe Piquier, vous avez coopéré avec l’illustratrice Pascal Moteki. Pouvez-vous nous parler de ce travail en commun ?

C’est une rencontre et une collaboration très précieuse, riche de respect et d’amitié. Avec Pascale, nous avons une sensibilité assez proche, comme un même désir de partager des valeurs humaines qui nous tiennent à cœur. Nous échangeons beaucoup, progressons pas à pas, confrontons de temps en temps les points de vue. Bref, c’est vivant ! Et puis nous avons la grande chance de travailler avec une équipe tout à la fois professionnelle et bienveillante.

Pourquoi aimez-vous écrire pour les enfants ?

J’aime écrire, tout simplement. La petite fille qui aimait les histoires est toujours assez présente en moi. J’écris peut-être un peu pour elle et aussi parce que les récits partagés entre grands et petits relient…

Où puisez-vous votre inspiration ?

Je fais feu de tout bois. Souvent aussi, le quotidien est un bon combustible pour l’imaginaire. Et puis je lis beaucoup, ça nourrit immensément !

Petite, quel était votre livre préféré ?

C’était un livre de contes anglais illustrés, offert par ma mère :  300 contes pour bien dormir. Il y avait du non-sens, beaucoup d’humour et d’ironie, je trouvais cet album fascinant…

Dans quelles conditions aimez-vous écrire ?

Le plus souvent chez moi. Il faut juste que j’ai l’esprit un peu tranquille, du silence et un ordinateur en forme !

Votre premier roman adulte, « Kokoro » est sorti en 2015 et a fait partie des dix premiers romans en lice pour le prix Régine Deforges. Plutôt pas mal pour un début ! Vous vous attendiez à cela ?

Absolument pas. J’ai beaucoup de gratitude pour les Editions Philippe Picquier qui ont eu confiance en ce texte. Et, chaque jour, je suis émue en pensant à toutes les belles rencontres faites grâce à cette petite histoire de cœur.

Pour ce roman, comme pour vos deux albums précédents, vous inspirez du Japon. Comment expliquez-vous votre coup de cœur pour ce pays ?

Ce pays me parle depuis que je suis enfant, notamment grâce à ma mère qui aimait particulièrement sa culture ; il y a quatre ans, j’ai enfin eu la joie de pouvoir partir au Japon en famille. Y inscrire cette histoire de fratrie que je portais depuis longtemps me semblait évident et favorisait une forme de distance émotionnelle nécessaire selon moi.

Et puis j’ai toujours été fascinée par ce paradoxe d’un Japon vivant entre modernité et traditions, buildings et jardins zen, bruits assourdissants de Shibuya et silences pleins des temples…

Avez-vous des projets d’écriture ? Pouvez-vous nous en parler ?

Oui, j’ai d’autres projets en jeunesse mais il est encore un peu tôt pour en parler. Une chose est sûre cependant : avec Pascale, nous avons très envie de continuer à cheminer sur les petits sentiers de l’amitié et de l’enfance !

Merci beaucoup, Delphine, pour cet entretien et à très bientôt pour découvrir vos prochains livres !

 

Retrouvez les formations de Delphine Roux chez Id Projet :

Expérimenter l’écriture Jeunesse

Imaginer et faire vivre un Espace de Lecture

Pour en savoir plus sur ce stage ou sur l’ensemble de nos formations à Tours, contactez Id Projet !